La zone humide du lac d’Aydat rajeunit

Une libre évolution du site depuis 2012

Depuis sa création en 2012, la zone humide du lac d’Aydat n’a fait l’objet d’aucun entretien (hors bassins), exceptées des interventions très ponctuelles*.

Après plusieurs années de libre évolution, il est constaté une modification des chenaux d’écoulement de l’eau. Leurs lits ont tendance à s’enfoncer. Cela entraîne une exondation des milieux humides attenants. Les capacités d’échanges entre l’eau et la végétation diminuent. La fonction première du site, l’épuration des eaux de La Veyre avant son entrée dans le lac d’Aydat, peut être impactée.

La végétation s’est fortement développée. Plusieurs mares et frayères sont aussi à un stade de comblement avancé.

Évolution du site en vues aériennes entre 2013 et 2022 (sources IGN)
2013_ZH Aydat_BD ORTHO®©IGN.jpeg / La zone humide d’Aydat en 2013.
2022_ZH Aydat_BD ORTHO®©IGN.jpeg / La zone humide d’Aydat en 2022.

Un plan de gestion du site

Face à ces constats, un plan de gestion de la zone humide a été établi. Son objectif : maintenir, voire améliorer les fonctions d’épuration de l’eau du site, sans oublier celles liées à la biodiversité.

Ce plan prévoit des travaux de restauration des chenaux principaux, de gestion de la végétation, et le curage d’une partie des mares et des frayères.

Il s’agit en quelque sorte de « rajeunir » cette zone semi-naturelle pour qu’elle continue à bien fonctionner !

Premiers travaux réalisés en janvier 2024

En ce début d’année, les interventions concernent la végétation arbustive et arborée qui s’est particulièrement développée. Il s’agit de couper et arracher des arbres et arbustes dans la partie située au sud des pontons et au pied de la butte paysagère au nord. Une partie des souches enlevées est laissée sur place et pourra constituer des caches pour la faune.

Le site avant/après travaux réalisés en janvier 2024
202401_ WxZH Aydat_AVANT©SMVVA.jpg / Un secteur arboré début 2024 avant travaux.
202401_ WxZH Aydat_APRES©SMVVA.jpg / Le même secteur dans les jours suivants la coupe d’arbres.
Principaux travaux programmés à l’automne 2024

L’essentiel du chantier se déroulera à partir de la fin d’été et en automne 2024 (septembre/octobre). Il s’agira de faucher une partie de la végétation herbacée, de curer certaines mares, d’intervenir sur les principaux écoulements de l’eau.

Toutes les précautions sont prises pour qu’il y ait le moins d’impacts sur le site et sa biodiversité.

La partie nord de la zone humide ne sera traitée que dans quelques années afin de préserver un cœur actif de biodiversité cette année !

Ces travaux sont co-financés par l’Agence de l’eau Loire-Bretagne et le Département du Puy de Dôme, via le Contrat territorial des 5 Rivières.

 

* Comme par exemple l’arrachage manuel de Balsamine de l’Himalaya, espèce exotique invasive.

Ces travaux sont inscrits au Contrat territorial des 5 rivières

Ce programme multithématique est piloté par le SMVVA pour reconquérir la qualité de l’eau et des milieux aquatiques

sur le territoire des bassins versants de l’Auzon, des Assats, du Charlet, du Pignols et de la Veyre.

Pour tout renseignement, contactez :

Aurélien MATHEVON – Technicien rivières chargé de la maîtrise d’œuvre des travaux : aurelien.mathevon@smvva.fr – 06 83 41 11 58

 

Avec la participation de

Logo AELB Logo CD63 Logo SMVVA
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
RSS
fb-share-icon
Share