MAEC : la nouvelle campagne est ouverte

Mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC)

Prairie humide entretenue par pâturage © SMVVA

Prairie humide entretenue par pâturage © SMVVA

Gorges de la Monne©Sylvie Alcouffe

Gorges de la Monne©Sylvie Alcouffe

Un programme agroenvironnemental et climatique (PAEC)

Dans le cadre de la mise en œuvre de la nouvelle Politique Agricole Commune 2023-2027, les agriculteurs peuvent bénéficier de mesures agro-environnementales et climatiques (MAEC) sur le Contrat territorial des 5 rivières.

Ce dispositif soutient financièrement les agriculteurs volontaires qui s’engagent, pour une durée de 5 ans, à mettre en œuvre des pratiques agricoles répondant aux enjeux agro-environnementaux du territoire.

 

Quelles sont les différentes mesures existantes ?

2 types de mesures peuvent être proposées :

  • Des mesures localisées : vous engagez une ou plusieurs parcelles situées dans des zonages environnementaux
  • Des mesures « système » (au moins 90% des surfaces éligibles de votre exploitation doivent être engagées).

 

Qui est éligible ?

Les exploitations agricoles (individuelles ou sociétaires : GAEC, EARL, SCEA, …) utilisatrices de parcelles sur des périmètres suivants (voir carte)

  • Périmètres à enjeu biodiversité :
    • Sur le site Natura 2000 « Gorges de la Monne » (en vert sur la carte)
    • Sur les sites du Plan National d’Actions « Papillons » (en vert sur la carte)
  • Périmètre à enjeu zones humide :

Sur les zones humides situées dans le secteur amont des bassins de la Veyre et de l’Auzon (en bleu sur la carte)

  • Périmètres à enjeu eau :

Sur le périmètre « aval » (en orange sur la carte) et « Est – Bassin du Pignols et Haut des Assats » (en rose sur la carte).

Les mesures proposées concernent des exploitations en système polyculture-élevage : elles demandent d’engager au moins 90% des surfaces en prairies permanentes et terres arables de l’exploitation. Des critères de priorisation des exploitations ont été définis à la demande des financeurs (Etat /Agence de l’eau).

Carte des périmètres du PAEC des 5 rivières ©SMVVA
Pourquoi des MAEC ?
  • Pour préserver les zones humides par une gestion agricole extensive
  • Pour maintenir des milieux ouverts (landes, pelouses, prairies) riches en biodiversité par une gestion adaptée évitant le sous-pâturage et l’enfrichement comme le surpâturage
  • Favoriser des systèmes d’exploitation couplant élevage et cultures réduisant l’utilisation des intrants
  • Pour augmenter la surface de prairies permanentes, favorables à de nombreuses espèces de faune et flore et à la ressource en eau.

 

Quand peut-on souscrire ?

Les agriculteurs volontaires ont 2 années pour s’engager dans le dispositif : 2024 et 2025. L’engagement doit se faire au moment de leur déclaration PAC, avant le 15 mai de chaque année.

 

Comment s’engager ?

L’engagement dans une MAEC, d’une durée de 5 ans, est soumis à la réalisation préalable d’un diagnostic d’exploitation. Les agriculteurs éligibles qui ont renvoyé une fiche de candidature avant le 29 mars seront contactés directement.

Certaines mesures feront ensuite l’objet d’un plan de gestion à réaliser avant le 15 septembre de l’année d’engagement.

 

Contact :

 

Documents à télécharger :

Fiche de candidature

Document de présentation du PAEC

 

Pour tout renseignement, contactez Sylvie Alcouffe au 04 73 39 13 97 ou par messagerie sylvie.alcouffe@smvva.fr

 

Avec la participation de

Logo Union Européenne FEADER Logo Ministère agriculture Logo AELB Logo SMVVA
Wordpress Social Share Plugin powered by Ultimatelysocial
RSS
fb-share-icon
Share