Actualité Veyre : Travaux Narse, Labadeau et Veyre

 

 

 

bucheron

Travaux de restauration des rivières Narse, Labadeau et Veyre

-

Contrat territorial Veyre : programme 2018


 

 

  mg 7793-min

Mise en eau de méandres recréés sur la rivière Narse (date de prise de vue : 31 août 2018) - © SMVVA 

 

D’importants travaux de restauration de cours d’eau ont débuté fin août 2018 sur l’amont du bassin versant de la Veyre, sous maîtrise d’ouvrage et maitrise d’œuvre du Syndicat Mixte des Vallées de la Veyre et de l’Auzon.

 

Ils permettront de restaurer la morphologie des rivières Narse, Labadeau et Veyre sur un linéaire de 4.65 km, sur les communes d'Aydat et de Saulzet-le-Froid, tout en conciliant les pratiques agricoles du secteur. Ces travaux sont inscrits au Contrat territorial de la Vallée de la Veyre (programme d’actions visant la reconquête de la qualité de l’eau), dans la continuité du premier reméandrage de la Veyre réalisé plus en aval par le SMVVA en 2010.

 

Pourquoi restaurer ces rivières ?

 

Les rivières du secteur concerné par les travaux ont été rectifiées et recalibrées lors du remembrement agricole des années 1960-1970. Le lit serpentiforme des cours d’eau a disparu au profit d’un lit rectiligne. Les rivières ont ainsi subi d’importants dommages et des déséquilibres se sont créés.

 

 r mai 2017 p5090136 erosion juin 2017 p6210084 mg 7208-min

Exemples de situations avant travaux. Photo du haut : Lit de la Veyre rectifié - Photo en bas à gauche : Erosion de berges et enfoncement du lit sur le Labadeau créant une chute infranchissable pour les poissons - Photo en bas à droite : Lit de la Narse rectifié et absence de végétation riveraine - © SMVVA.

 

En effet, le lit trop rectiligne d’une rivière recalibrée entraîne une augmentation de la vitesse du courant, ce qui provoque une érosion des berges et du lit. Les berges sont destabilisées et peuvent ainsi s’effondrer. Le lit s’enfonce avec pour conséquence l’abaissement et une réduction de la nappe d’eau sous-jacente ainsi que la déconnexion de zones humides.
L’eau n’est donc plus naturellement freinée et les crues se propagent plus vite vers l’aval, d’où un risque d’inondation accru.
La rectification des rivières a induit l’uniformisation des habitats aquatiques et la disparition des différents types d’écoulement nécessaires à la vie d’un cours d’eau. Les populations de Truite se sont effondrées, les cours d’eau ont perdu une partie de leur capacité d’épuration de l’eau…

 

 

Pour autant les conditions d’exploitations des parcelles agricoles n’ont pas réellement été améliorées par les travaux de rectification, l’eau étant toujours présente et les parcelles humides. Plus de 50 ans après le remembrement, des anciens méandres sont toujours visibles.

 

e fev 2018 p2210068

 Anciens méandres en eau au milieu d’une prairie de fauche (date de prise de vue : février 2018) - © SMVVA

 

r et eau mai 2017 p5090106am mai 2017 p5090198

 Anciens méandres en eau au milieu d’une prairie pâturée (dates de prises de vues : mai 2017 à droite mai 2018 à gauche)

© SMVVA


 

Aussi, l’objectif des travaux portés par le SMVVA est de restaurer les fonctionnalités de ces cours d’eau : faciliter le bon écoulement et l’épuration des eaux, réhabiliter les habitats, améliorer les potentialités biologiques notamment piscicoles... tout en conciliant les activités agricoles.


pontavat

 Veyre reméandrée en 2010 en amont de Pontavat - © SMVVA

 

Nature et consistance des travaux

 

Selon les secteurs, il s’agit soit de :

- Reméandrage : repositionnement du cours d’eau dans son tracé ancien (avant remembrement) en reconnectant ou recréant les anciens méandres, modification du tracé actuel de la rivière ;
- Renaturation : amélioration de la morphologie des berges et du lit sans modifier le tracé actuel.

 

smvva carte localisation wx 2018 web

Travaux prévus de renaturation (en violet) et de reméandrage (en bleu) en amont du secteur reméandré en 2010 (en jaune)

@ SMVVA 

 

 

Les travaux comportent, selon les secteurs, des opérations de terrassement de nouveaux chenaux et de remblaiement des anciens lits, le profilage de chenaux, la création de banquettes dans le lit de la rivière pour favoriser la formation d’un lit d’étiage et la diversité des écoulements, ou encore la pose de couches de graves sur le fond du lit (recharge sédimentaire pour favoriser la vie piscicole).


Ils s’accompagnent de travaux de génie végétal et de restauration de la végétation riveraine des cours d’eau (ripisylve) par la plantation d’arbres, de boutures…, et de création de mares.


Des travaux de restauration de la continuité écologique pour permettre la libre circulation des poissons et le transport des sédiments sont aussi prévus. Il s'agit notamment d'aménager des ponts routiers et agricoles. Des buses mal dimensionnées et/ou mal positionnées entravant la continuité écologique sont remplacées par des ponts cadres (deux ponts cadre sous voie routière et trois ponts sous chemin agricole).


Les travaux doivent permettre le maintien des usages agricoles des parcelles. Pour ce faire, des aménagements connexes agricoles seront réalisés : pose de passerelles en bois pour le bétail, de bacs d'abreuvement, de clôtures pour empêcher le piétinement du cours d’eau par les troupeaux et les déjections directes dans la rivière.

 

 

pont cadre moulin slf 

 Pont cadre routier réalisé au moulin de Saulzet (août/septembre 2018) © SMVVA

 

 

Ces travaux à visée écologique se font évidemment dans le respect de l’environnement et des rivières (terrassements réalisés à sec et gestion des écoulements, pêche de sauvegarde des poissons, utilisation de végétaux locaux labellisés « Végétal Local », utilisation d’huiles végétales biodégradables pour les engins, gestion des déchets…). Ils nécessitent un important travail préparatoire (débroussaillage et traitement de la végétation pour l’accès des engins, sondages pour dévoiement de réseaux…).

 

 pes labadeau p8210027dispositif anti franchissement

Pêche de sauvetage réalisée en août 2018 avec la fédération de pêche 63 (photo de gauche). Les poissons capturés sont relâchés sur un secteur exempt de travaux. Des dispositifs « anti-franchissement » (photo de droite) sont installés temporairement pour éviter la recolonisation des secteurs de travaux - © SMVVA

 

 

Les travaux sont réalisés par le groupement d’entreprises GUINTOLI / TP LYAUDET / Société des Travaux de l’Environnement.
Tous les travaux dans le lit des cours d’eau seront terminés avant le 30 octobre 2018. Les travaux ne devraient être totalement achevés que début 2019 (clôtures…).

 

 

Suivre l'avancement des travaux en images 

 


Avancement des travaux au 11/10/2018


Avancement des travaux au 04/10/2018


Avancement des travaux au 27/09/2018


Avancement des travaux au 20/09/2018

 

Avancement des travaux au 13/09/2018

 

Avancement des travaux au 06/09/2018

 

Avancement des travaux au 29/08/2018

 

 

Un projet concerté


Près d’une année entière a été consacrée à la définition précise des travaux, au travers d’une étude projet, et à la concertation avec les riverains.
Tous les propriétaires riverains des parcelles ont reçu du SMVVA un dossier d’information et une demande d’autorisation de travaux sur leurs parcelles. Les plus concernés d’entre eux, ainsi que les exploitants agricoles, ont été rencontrés par le SMVVA sur le terrain pour expliquer l’objectif des travaux, leur consistance et définir conjointement la localisation des aménagements. Une réunion publique a eu lieu en juin 2018 pour rappeler les travaux définis et présenter leur déroulement en présence des entreprises retenues pour le chantier.
Le SMVVA a été accompagné par le bureau d’étude « Dynamique Hydro » pour formaliser le projet (levés topographiques, modèle hydraulique, définition des profils, rapport Projet…). Un comité de pilotage composé des acteurs locaux et des représentants des différentes administrations concernées a suivi l’étude projet.
Le projet a été réglementairement déclaré d’intérêt général et autorisé au titre de la loi sur l’eau par le Préfet du Puy-de-Dôme.

 

 

 

 

Travaux financés par : 

 

financeurs 2

 

 

Pour plus d’informations, contacter le SMVVA (Tél. : 04 73 39 04 68) : 


-    Aurélien MATHEVON, technicien rivières du SMVVA ( Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser. )
-    Elisabeth SAILLARD, animatrice du Contrat territorial Veyre ( Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser. )

 

 

 

 

 

 

 

 


 

 

Reset to Default
Increase size
Nous CONTACTER

Syndicat Mixte des Vallees de la Veyre et de l'Auzon (SMVVA)

13 rue principale
63 450 St-SATURNIN

Tél : 04 73 39 04 68

BONNE

PRATIQUE

Avant toute intervention sur la rivière, pensez à contacter le technicien ‘‘rivières’’ du SMVVA. Il pourra vous orienter dans vos démarches. En effet, certains préalables administratifs sont  souvent nécessaires!  (Déclaration - autorisation de travaux).

- Code Rural et de l’Environnement,
www.legifrance.gouv.fr

- Pour savoir qui contacter en cas de pollution : cliquez ici