Actualité Veyre : inauguration des travaux réalisés à Veyre-Monton - SMVVA

Actualité Veyre : inauguration des travaux réalisés à Veyre-Monton

 

 

 

bucheron

Inauguration des derniers travaux rivières sur la Veyre : aménagement du lit de la Veyre et d'un abreuvoir à Veyre Monton

-

Vendredi 6 juillet 2018


 

 

photos articles2Le 6 juillet 2018: inauguration et visite des travaux réalisés

- photo Anais Burias (chargée communication à Veyre Monton)



veyre vm  travaux veyre monton

La Veyre au niveau du pont de la RD 978

               avant travaux - photo SMVVA

pendant les travaux - photo Anais Burias

(chargée communication à Veyre Monton)

 

 

veyre apres travaux

Après travaux (le 27-04-2018) - photo SMVVA

veyre 06-07-18

 

Après travaux (le 06-07-2018) - photo SMVVA

 

inauguration abreuvoir photo vm

Le 6 juillet 2018: visite des travaux réalisés - photo Anais Burias (chargée communication à Veyre Monton)

 

Aménagement du lit de la Veyre à Veyre-Monton

 

En avril 2018, des travaux d'hydromorphologie par la mise en place de banquettes végétalisées dans le lit de la Veyre au niveau du pont (RD978) du centre-ville de Veyre ont été réalisés.

 

A ce niveau, la rivière Veyre présentait une dynamique morphologique à forte tendance aux dépôts, notamment sous les arches au niveau des zones d’écoulement de l’eau. Ce phénomène est dû à la présence de 2 grosses piles de pont au milieu du lit ainsi qu’à l’effet d’un recalibrage du lit et des berges en « entonnoir » en amont et en aval de l’ouvrage cassant les dynamiques naturelles d’écoulement.

 

A la base, cet élargissement vise à augmenter le gabarit du lit mineur dans l’idée de faire passer plus de débits. Au final, il s’avère que le pont constitue un « verrou hydraulique ». En effet, ce sont les 3 arches qui sont sous-dimensionnées pour accepter les forts débits de la rivière en crue.

 

En plus des piles du pont, l’élargissement du lit renforce ce déséquilibre morphologique entravant le transport naturel sédimentaire. Des atterrissements (bancs de sables et cailloux) se déposent dans les axes d’écoulement et peuvent donc boucher les arches du pont.

 

Les travaux réalisés sous maîtrise d'ouvrage du SMVVA ont pour but de : 

 

- Rétablir le transport et l’équilibre sédimentaire naturel du cours d’eau

 

- Limiter les interventions de curage dans le lit du cours d’eau

 

- Améliorer la qualité de l’eau

 

- Préserver la qualité paysagère du secteur

 

- Assurer la continuité piscicole (déplacement des poissons) en étiage

 

- Diversifier les habitats pour la faune

 

Les travaux prévus visent à satisfaire ces objectifs et en particulier à limiter les opérations de curage qui pourraient à terme mettre en péril le milieu aquatique et ses usages.

 

Une accentuation des dépôts sous l’arche en rive gauche est favorisée par l’apparition d’un atterrissement en amont qui déconnecte l’écoulement à l’étiage. Afin de conserver de l’énergie hydraulique nécessaire au transport de ces matériaux, et de conserver un axe d’écoulement préférentiel sous toutes les arches du pont, il convient d’aménager un chenal permettant de concentrer et rehausser la lame d’eau.

 

Le recours aux techniques de génie végétal assure une parfaite intégration paysagère puisque l’objectif est de créer un chenal d’étiage par la mise en place de banquettes végétalisées dans le lit.

 

La végétation rivulaire apporte également des zones d’abris pour la faune, une filtration des nutriments présents dans l’eau et un frein pour les débits de crues.

 

Techniquement il s’agit de mettre en place à des endroits stratégiques, des îlots (atterrissements) volontaires qui formeront les banquettes pour réduire les sections hydrauliques et concentrer les écoulements à l’étiage.

 

A noter que la mise en œuvre des banquettes sur des faibles hauteurs (environ 15-20 cm hors d’eau) rend les aménagements facilement submersibles et de ce fait, transparent vis-à-vis du risque « inondation ».

 

Ces travaux ont été financés par le SMVVA.


 


 

Aménagement d'un point d'abreuvement stabilisé, d'une clôture et de passage pêcheurs


 

photos articles 20180405 125403 web

 

Abreuvoir à Veyre-Monton - photos SMVVA - Aurélien Mathevon


Ce type d'aménagement permet d'éviter le piétinement des berges et du lit par le bétail et les déjections directes des animaux au cours d'eau.

La société de pêche la Truite de Veyre-Monton existant depuis Mars 1916 et présidée par Serge CHAPUT, après négociation avec les propriétaires de parcelles, a sollicité l’aide du technicien rivières du SMVVA, Aurélien MATHEVON afin d’aménager une portion de berge de la Veyre à Veyre-Monton juste en aval de l’autoroute A75.

 

Le SMVVA présidé par Gilles PÉTEL a répondu favorablement à cette demande puisqu’elle permet de compléter son travail engagé sur les cours d’eau de la Vallée de la Veyre depuis 2005.

Il s’agissait là, d’aménager un point d’abreuvement stabilisé et d’une clôture pour des chevaux et des ânes ainsi que des passages pour les pêcheurs.

 

Au travers de ces aménagements, il ne s’agissait pas d’empêcher les animaux de s’abreuver à la rivière mais de mettre en place des ouvrages adaptés afin de limiter l’impact des animaux sur nos milieux aquatiques. En effet, le piétinement de berges par l’absence de clôture ou l’accès direct des animaux au cours d’eau concourt à la pollution de l’eau par les déjections animales directes ainsi qu’au colmatage du lit par l’apport accéléré de fines (sables, terres, limons).

 

Si l’eau du cours d’eau est pollué tout son fonctionnement naturel est entravé et si le lit des cours d’eau est colmaté, les poissons peuvent difficilement déposer leurs œufs pour se reproduire. Ces aménagements de mise en défens permettent donc de protéger nos milieux aquatiques.

 

Ces travaux d’aménagements de la rivière « La Veyre » co-financés par la société de pêche et le SMVVA ont été réalisés par la société de travaux de l’Environnement (STE)

 

En 12 ans, pour protéger notre ressource le SMVVA a déjà réalisé plus de 130 points d’abreuvements ainsi que plus de 30 km de clôtures sur les différents bassins versants qu’il a en gestion (Veyre, Auzon,…).
 

Au SMVVA, Aurélien Mathevon reste disponible pour des compléments d'informations (04 73 39 13 99 -  Cet adresse mail est protégé contre les spambots. Vous avez d'activer le javascript pour la visualiser. ).

 

 

 

 


 

 

Reset to Default
Increase size
Nous CONTACTER

Syndicat Mixte des Vallees de la Veyre et de l'Auzon (SMVVA)

13 rue principale
63 450 St-SATURNIN

Tél : 04 73 39 04 68

BONNE

PRATIQUE

Avant toute intervention sur la rivière, pensez à contacter le technicien ‘‘rivières’’ du SMVVA. Il pourra vous orienter dans vos démarches. En effet, certains préalables administratifs sont  souvent nécessaires!  (Déclaration - autorisation de travaux).

- Code Rural et de l’Environnement,
www.legifrance.gouv.fr

- Pour savoir qui contacter en cas de pollution : cliquez ici