Lacs et zones humides

 

milieuh

 

 

 

 

 

 

  

L'AMENAGEMENT D'UNE ZONE HUMIDE A AYDAT


Aménagement inscrit dans le contrat de rivière « Vallée de la Veyre – Lac d’Aydat », l’ancienne zone humide du Lac d’Aydat, naturellement présente jusque dans les années 1960-1970 à l’entrée de la rivière « Veyre » dans le Lac, a pu revoir le jour.

 

Après une longue phase de préparation et de concertation avec de multiples acteurs, les travaux de réhabilitation de la zone humide du lac d’Aydat, portés par le Syndicat Mixte des Vallées de la Veyre et de l’Auzon (SMVVA) ont démarré à la fin du mois de Septembre 2011 pour s’achever au mois de Mai 2012.

 

Ces travaux d’intérêt général visent un double objectif environnemental.

 

 

panorama-zh2


 

 



LA REHABILITATION DE LA ZONE HUMIDE A l'ENTRÉE DU LAC D'AYDAT


 

Cette zone humide a été comblée, sous environ 1 m de remblais, durant les années 1970 afin d’utiliser la surface pour un terrain d’entrainement de football, un parking et une aire de jeux.

Les travaux ont consisté principalement en du terrassement (déblais principalement) à l’entrée du Lac d’Aydat pour retrouver et remettre en fonctionnement la zone humide naturellement présente auparavant.


Les objectifs et les retombées recherchés par un tel aménagement sont multiples :



Limiter les apports de phosphore dans le Lac d’Aydat ;





Créer un pôle environnemental à l’amont du Lac d’Aydat en recréant une zone humide disparue;







Augmenter la valeur écologique du site en améliorant la qualité des habitats naturels par la création d’espaces diversifiés humides et en permettant le développement de végétaux variés et typiques des milieux aquatiques ;

 




Augmenter la valeur paysagère et mettre en valeur le site à l’aide d’aménagements destinés au public permettant la découverte du site. Ce site est fréquenté, tous les ans, par des milliers de touristes.

 

Le rôle principal de la zone humide est celui d’une zone « tampon » c’est-à-dire d’épurer les eaux de « La Veyre » grâce à la présence d’une végétation adaptée.

L’apport d’éléments nutritifs, issus de l’activité humaine, en partie responsables de l’accélération de l’eutrophisation du lac, (détérioration d'un écosystème aquatique par la prolifération de certains végétaux) sera donc réduit. Cette évolution accélérée par l’homme est préoccupante pour la vie locale, la ressource en eau et les nombreux usages (pêche, canotage, zone de baignade,…). L’enjeu est donc de ralentir ce processus en stoppant l’entrée de ces éléments dans le lac par un aménagement recréant toutes les fonctionnalités naturelles épuratives d’une zone humide.

Des bassins en amont de la zone humide piègeront, par sédimentation, les matières solides chargées en nutriments.

L’ensemble de cette zone permettra aussi de recréer un milieu riche et important pour la biodiversité (faune, flore) du lac.

Afin de pouvoir comprendre le fonctionnement et profiter des atouts d’une telle zone humide des aménagements « touristiques et naturalistes » ont été mis en place. En effet, un cheminement de 230 m de pontons bois parsemé de passerelles et observatoires sur mares ou ornithologiques rendent la ballade du tour du lac ludique et agréable. L’essence de bois retenue pour ces aménagements est le Mélèze des Alpes car non traité chimiquement (pour respecter la qualité des eaux) et naturellement imputrescible.

De multiples espèces (oiseaux, insectes, amphibiens,…) pourront à l’avenir être observées sur ce milieu nouvellement recréé.

 

 

 

 

 

REHABILITATION PAYSAGERE DE LA CARRIERE DE COMBEGRASSE



Les déblais de la zone humide ont été valorisés pour la réhabilitation de l’ancienne carrière sauvage de Combegrasse exploitée illégalement durant quelques années et aujourd’hui située dans le site classé de la Chaine des Puys.

 

combegrasse 

 












 

 
 

 

 

schema zh

               cliquez pour agrandir le schéma

 




QUELQUES INFORMATIONS COMPLEMENTAIRES


 

Bien que non labélisée « Tourisme et Handicap », cette zone reste accessible aux personnes à mobilité réduite (pentes inférieures à 4%, largeur et hauteur des aménagements d’observations adaptées).

 

La réalisation d’un tel chantier a fait l’objet de nombreuses demandes administratives pour respecter les réglementations notamment environnementales.

 

Les terrains du site de travaux de la zone humide ont été mis à disposition par la communauté de communes Les Cheires dans le cadre de leur compétence touristique sur le Lac d’Aydat.

 

 

Suivi technique du projet :

 

Bureau d'études SINBIO / Paysagiste +2Paysage / Mairie d'Aydat /Établissement public à caractère industriel et commercial-Office de Tourisme LAVE / Les Cheires Communauté / Gergovie Val d’Allier Communauté / Agence de l’Eau Loire-Bretagne / Conseil Régional d’Auvergne /Conseil Général du Puy-de-Dôme / Agence Régionale de la Santé du Puy-de-Dôme / Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement Auvergne / Direction Départementale des Territoires du Puy-de-Dôme / Parc Naturel Régional des Volcans d’Auvergne / Schéma d’Aménagement de Gestion des Eaux Allier Aval / Chambre d’Agriculture du Puy-de-Dôme / Fédération Départementale de la Pêche et de la Protection des Milieux Aquatiques du Puy-de-Dôme /  Office National de l’Eau et des Milieux Aquatiques - Brigade Départementale et Délégation Interrégionale / Laboratoire de Biologie des Protistes des Cézeaux / Conservatoire des Espaces Naturels d’Auvergne / Ligue pour la Protection des Oiseaux d’Auvergne / Association de pêche du Lac d'Aydat /  Association de pêche du murmure de la Veyre / Association Aquaveyre / Les herbiers universitaires de Clermont Ferrand.

 

 

Financements des opérations :

 

Agence de l’Eau Loire-Bretagne

 

Conseil Régional d’Auvergne

 

Conseil Général du Puy-de-Dôme

 

FEDER en Auvergne

 

 

La zone humide en quelques chiffres :

 

Surface des bassins de sédimentation : 4 700 m²

 

Surface de la zone humide : 17 000 m²

 

Surface total : 21 700 m²

 

Aménagements en bois : 230 m de pontons, 2 palissades d’observations ornithologiques de 45 m au total avec des trouées à différentes hauteurs pour une accessibilité tout public, un observatoire sur mare, un observatoire ornithologique fermé d’une capacité idéale de 10 personnes, 2 passerelles bois permettant le franchissement de zones d’écoulement d’eau.

 

 

Montant total des travaux : 685 000 € HT

 

 

 

La carrière de Combegrasse en quelques chiffres :

 

Volume de remblais apportés : 16 000 m3

 

Surface végétalisée par la technique d’hydroseeding : 5 500 m²

 

Terrassement : 38 445 € HT / Végétalisation : 1 700 € HT

 

 

Montant total des travaux : 40 145 € HT


 


 


 

 

 

 

Reset to Default
Increase size
Nous CONTACTER

Syndicat Mixte des Vallees de la Veyre et de l'Auzon (SMVVA)

13 rue principale
63 450 St-SATURNIN

Tél : 04 73 39 04 68

BONNE

PRATIQUE

Avant toute intervention sur la rivière, pensez à contacter le technicien ‘‘rivières’’ du SMVVA. Il pourra vous orienter dans vos démarches. En effet, certains préalables administratifs sont  souvent nécessaires!  (Déclaration - autorisation de travaux).

- Code Rural et de l’Environnement,
www.legifrance.gouv.fr

- Pour savoir qui contacter en cas de pollution : cliquez ici